Nouveauté 2019 : Les Diables de Tasmanie

Les diables de Tasmanie, uniques en France

header_nouveaute_2019_diables

Nouvelle espèce hébergée au sein du ZooParc de Beauval en 2019, les diables de Tasmanie ne sont que très peu représentés en parcs : seulement 4 en Europe les hébergent.

 

Très menacé dans son environnement naturel, il est en danger d’extinction. L’espèce a été décimée ces dernières années par une forme de cancer, différente de celle qui touche les humains.Afin de sauver cet animal emblématique de l’Ile de Tasmanie, l’Australie a mis au point un programme exceptionnel : des individus sains sont réunis dans une zone protégée de Tasmanie. Quelques rares individus sont envoyés dans des parcs zoologiques hautement sélectionnés afin de multiplier des viviers sains à travers le monde. Le ZooParc de Beauval est le seul parc français à accueillir des diables de Tasmanie. Seuls 4 autres zoos en hébergent en Europe. C’est une arrivée exceptionnelle. En parallèle, la recherche d’un vaccin est en cours. À terme, ces individus et leur descendance devraient être relâchés dans la nature.

dba751-nouveautes-2019-shutterstock-1049723276

Une Espèce Rare

Le diable de Tasmanie est entouré de légendes. Ce marsupial endémique de l’île de Tasmanie (état Australien) n’a pas le physique de son nom. Mammifère à l’allure trapue pas plus grand qu’un petit chien (mais avec la fougue de certains), il se nourrit principalement de charognes dans lesquelles il se loge pour mieux les dévorer.

 

L’Origine de son Nom

Le diable de Tasmanie doit son nom au cri effrayant qu’il pousse pour intimider ses rivaux. Les premiers colons à avoir entendu ce son résonner ont immédiatement assimilé ce dernier à l’œuvre du Diable. Il est vrai que le cri plaintif et rauque qui s’échappe de ce petit corps a de quoi impressionner même le plus téméraire des explorateurs, surtout lorsque son auteur est tapi dans la nuit.

110097-nouveautes-2019-istock-499656952

En Danger d’Extinction

Beauval accueille cette espèce dans le cadre d’un programme d’élevage européen (EEP). Classée en danger d’extinction par l’IUCN, l’espèce a été décimée ces 10 dernières années à cause d’un cancer de la face. Différente des cancers humains, cette pathologie est particulièrement contagieuse chez les diables de Tasmanie qui se la transmettent par morsure. Afin de sauver cet animal emblématique, l’Australie a mis au point un programme visant à réunir des individus sains, non porteurs de la maladie, dans une zone protégée de Tasmanie mais également à les envoyer dans des parcs zoologiques afin de multiplier les viviers non contaminés. En parallèle, la recherche d’un vaccin est en cours. A terme, ces derniers et leur descendance devraient être relâchés dans la nature.

Informations Pratiques

– Ouverture Printemps 2019
– Espèce classée en danger d’extinction par l’IUCN (Union Internationale de Conservation de la Nature).
– Investissement : 300 000 €
– Situé au point 74 sur le plan.

 

crédit photo © ZooParc de Beauval

1 réflexion sur « Nouveauté 2019 : Les Diables de Tasmanie »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close