LE MUSEUM NATIONAL D’HISTOIRE NATURELLE ACCUEILLE PLUS DE 3,3 MILLIONS DE VISITEURS EN 2019

Le Muséum national d’Histoire naturelle, institution de référence dans les domaines de la culture scientifique, a accueilli sur l’ensemble de ses sites à Paris et en région, 3 325 428 visiteurs (hors la fréquentation des allées du Jardin des Plantes). Les galeries et événements du Jardin des Plantes rassemblent à eux seuls 2 400 267 personnes. En tête, les succès de fréquentation de la Grande Galerie de l’Évolution avec 836 587 personnes (+11,7%), la Galerie de Paléontologie et d’Anatomie Comparée avec 372 831 visiteurs (+41,1%) ou les Grandes Serres avec 156 866 personnes (+8,4%). Face aux mouvements sociaux qui ont émaillé l’année, le Muséum a réussi à maintenir une fréquentation à un très haut niveau, quasi équivalente à celle de 2018 avec une baisse de seulement -1,6% (rappelons que l’exposition « Un T. rex à Paris » avait contribué à une hausse exceptionnelle de la fréquentation en 2018). Le Muséum se place ainsi parmi les établissements les plus fréquentés en France.

 

QUELQUES TEMPS FORTS DANS LA PROGRAMMATION DU MUSEUM

  • AU JARDIN DES PLANTES

En 2019, le Muséum dédie une grande partie de sa programmation à l’océan. L’exposition « Océan, une plongée insolite » (3 avril 2019 – 5 janvier 2020), point de vue inédit sur une biodiversité marine peu connue, a rassemblé 263 922 visiteurs sur la durée complète de l’exposition. De son côté, la deuxième édition du Festival des lumières « Océan en voie d’illumination » (18 nov. 2019 – 19 janv. 2020), déambulation nocturne dans les profondeurs des mers du monde a réuni, quant à elle, près de 320 000 visiteurs sur l’intégralité de l’événement.

  • AU PARC ZOOLOGIQUE DE PARIS

Le Parc zoologique de Paris fête les 5 ans de sa réouverture : cet anniversaire a rassemblé 567 706 visiteurs (+3,6 %) autour des événements proposés pour l’occasion. Des nouvelles espèces ont notamment fait leur entrée au cœur des cinq biozones du zoo : l’otarie à fourrure australe en Patagonie, le coati roux en Amazonie-Guyane, le suricate et l’otocyon en Afrique, le requin bambou à Madagascar et la star de cette fin d’année, le blob en Europe.

  • AU MUSÉE DE L’HOMME

Le Musée montre une fois encore l’engagement porté dans sa programmation à travers la saison « En droits ! ». Illustrateurs, street-artists et photographes se sont appropriés le thème des droits de l’Homme et ont attisé la curiosité de 204 566 visiteurs (exposition permanente incluse).

Le 16 octobre dernier, le Musée a ouvert son exposition-événement « Je mange donc je suis », un parti-pris original sur une question quotidienne incontournable (jusqu’au 7 juin 2020). De par sa localisation à l’ouest de Paris, le musée a été plus fortement impacté par le mouvement des gilets jaunes et les grèves de fin d’année et annonce donc une baisse de sa fréquentation de 14,6%.

 

A VENIR AU MUSEUM :

  • Exposition florale « Mille et une orchidées », 8e édition du rendez-vous incontournable des orchidophiles. Grandes Serres. Du 5 février au 2 mars 2020.
  • L’exposition «Pierres précieuses» en collaboration avec Van Cleef & Arpels, une immersion dans des univers intimement liés : minéralogie, gemmologie et joaillerie. Grande Galerie de l’Évolution du 3 avril 2020 au 3 janvier 2021.
  • L’exposition d’archéologie « Dernier repas à Pompéi », une véritable découverte du mode de vie romain. Musée de l’Homme. Du 18 mars au 21 septembre 2020

 

Crédit photo © MNHN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close