Le ZooRefuge la Tanière tire la sonnette d’alarme.

Alors que chacun se prépare à un allongement du confinement au-delà de fin mars, le ZooRefuge La Tanière tire la sonnette d’alarme.


Connu pour accueillir, soigner et protéger tout animal abandonné, en détresse ou sans solution, en provenance de parcs, de cirques, de laboratoires, en souffrance ou objet de saisie ; le Zoo refuge La Tanière situé à Nogent le Phaye (28) offre à ses nouveaux entrants une seconde vie dans le respect de l’animalité et du bien-être de chacun.

Fauves, primates, chameaux, perroquets, daims… aujourd’hui, ces pensionnaires se comptent par centaine et se refont une santé en attendant d’être replacés dans d’autres lieux ou des parcs animaliers partageant les mêmes valeurs et la même éthique, ou coulent des jours heureux dans ce havre paix où ils réapprennent à cohabiter avec l’homme et à se sociabiliser avec leurs congénères sous l’œil attentif d’une équipe de passionnés composés de soigneurs, vétérinaires, éthologues, bénévoles et de ces fondateurs, Francine et Patrick Violas.

Le refuge qui poursuit ses missions malgré un contexte difficile dû aux différentes mesures sanitaires prises ces derniers jours, doit faire face à une baisse d’activité sur son chantier remettant en cause probablement sa date d’ouverture au grand public initialement prévue en juin.

Et quand on sait les coûts d’une telle organisation dont les besoins sont colossaux pour prendre en charge la pension, les soins individualisés ainsi que l’alimentation et supplémentation de certains individus, on mesure l’impact d’un tel ralentissement de l’activité pour une structure qui ne reçoit aucune subvention en faveur de la cause animale.

A titre d’exemples, la nourriture d’un lion carencé peut représenter jusqu’à 10 poulets / jour soit 1350 € par mois. Les soins pour Gipsy la chamelle ont quant à eux coûté  9000 €HT (examen en clinique, intervention chirurgicale, prothèse). Certes la chirurgie n’a pas permis de rendre sa fonction à l’articulation de sa patte, mais Gipsy se lève tout de même seule et se balade à son rythme dans son enclos. Elle mange bien, ne perd pas de poids et profite malgré son gros handicap d’une retraite bien méritée sous l’œil bienveillant de ses soigneurs.

On mesure l’impact d’un tel ralentissement de l’activité pour une structure qui ne reçoit aucune subvention en faveur de la cause animale.

Photos La Tanière -Leo
photographie de Léo, un des mâles castré et dégriffé.

Les interdictions de rassemblement sont aussi la cause de dommages collatéraux à l’image de certains petits cirques itinérants qui ont dû cesser toute représentation et dont la trésorerie ne leur permet plus de faire face et de nourrir leurs animaux convenablement. Le refuge, habituellement sollicité plusieurs fois par jour pour des demandes de placement, croûle actuellement sous les demandes mais les frais liés aux actions sauvetages (frais de déplacements, pension d’un mois en quarantaine, premiers soins d’urgence, vaccins, création d’enclos adaptés…) représentent vite des montants très élevés.

Enfin les restrictions de circulation réduisent considérablement le champ d’actions des équipes de sauvetage. A l’image de ce petit singe capucin, dernier arrivé au refuge ce lundi qui a été récupéré errant dans les rues par la Ligue Protectrice des Animaux du Nord de la France qui a fort heureusement pu l’escorter jusqu’au ZooRefuge où l’équipe animalière et vétérinaire l’a de suite prise en charge.

Les fondateurs en appellent donc à la générosité de chacun, particuliers ou entreprises, qui souhaitent s’associer à l’amélioration des conditions de vie de ces animaux et leur offrir un avenir meilleur. Chaque don, qu’il soit ponctuel ou régulier et quel que soit son montant, ouvre droit à une réduction fiscale et sera intégralement reversé à la cause animale www.latanière-zoorefuge.fr .

Des animaux sont là, d’autres attendent pour y entrer, on compte sur vous !

Francine et Patrick VIOLAS

 

Crédit photo ©ZooRefuge La Tanière

2 réflexions sur « Le ZooRefuge la Tanière tire la sonnette d’alarme. »

  1. Bonjour,

    Toute l’équipe du blog Tout Savoir Animaux vous remercie pour le don que vous avez faite au ZooRefuge La Tanière.
    Comme dit Monsieur et Madame Violas il n’y a pas de petit don.
    Voici quelques conseils pour aider le ZooRefuse La Tanière autrement qu’en faisant un don :
    – partager leurs publications sur les réseaux sociaux
    – où en parlant de La Tanière à vos amis et votre famille ou encore vos collègues de travail.

    En espérant avoir pu vous aider
    Je vous souhaite une bonne journée à vous et a votre filles

    Cordialement
    Corentin
    Créateur et fondateur du blog Tout Savoir Animaux

  2. Je vous souhaite beaucoup de courage j admire ce que vous faites pour eux j ai hâte de pouvoir enfin venir dès l ouverture en attendant avec mes modestes moyens je fais un petit don bien sûr il ne sauvera personne. VU ma faible contribution mais j ai très peu pour vivre moi même avec ma fille à charge bon courage

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close